Révellation… de personnalité

Ça faisait un petit bail que j'y pensais... mais à chaque fois je me disais "non, quand même pas, c'est pas le lieu etc..." et finalement, je préfère quand même vous l'écrire, parce qu'au moins, je l'aurais dit

Il n'y a pas si longtemps que ça, une amie m'a dit un truc qui m'a fait pas ma réfléchir. On discutait coeur un peu... et elle finit par me dire "c'est bizarre quand même qu'un mec comme toi n'est pas encore de copine !". N'allez pas pensez que je me fait de l'auto-flagornerie, loin de là, mais en fait, elle m'a remis en face d'une vérité un peu douloureuse : pourquoi ?

On pourra me ressortir tous les poncifs du genre comme "tu as le temps", ou "c'est pas si grave" etc... mais le truc c'est qu'indirectement, je suis à la recherche comme dit l'autre. Du coup, toute cette petite reflexions m'a ammener devant une autre vérité : mon manque de prise de décisions.

Je suis sans doute l'incarnation parfaite du manque de confiance en soi. Je ne peux pas faire une chose sans avoir peser pendant vingt ans le pour et le contre de cette chose, pour finalement abandonner bien sûr, "puisque ça ne marchera jamais".

Cette reflexion m'a conduite à une autre constatation, à savoir que j'étais un vrai coeur d'artichaud, qui, parti comme il l'est, n'arrivera jamais à se fixer. Et c'est grave docteur ? Ben oui plutôt. Il suffit que je discute trois minutes avec une fille pour que je sente venir en moi un désir indomptable de la draguer, chose qui me met relativement souvent mal à l'aise, surtout quand ces jeunes filles ont déjà un copain (et surtout quand ce copain est assis à côté de ladite jeune fille et se révèle être un champion de catch, catégorie mi-lourd). D'où aussi sûrement, maintenant que j'y pense, ma certaine timidité à l'encontre des filles, de peur de faire "la" boulette.

Bref, tout ça pour dire que je me pose pas mal de questions inutiles en ce moment, alors que ce n'est peut-être pas le moment. Mais que voulez-vous, c'est plus fort que moi, j'aime me remettre en question, et même si c'est douloureux... ben tant pis, j'espère que j'en sort grandi moralement à chaque fois, au moins. Sinon j'attendrais les soldes.

Commentaires

N'hésitez pas à réagir en m'envoyant un email, qui sera publié ci-dessous sous la forme d'un commentaire.

Comment from Anonyme

De Anonyme - 02/05/2005, 20:27

Chapeau !!!
En tout cas, ça il fallait l'écrire...

Comment from BiD

De BiD - 03/05/2005, 10:19

J'ai croisé ta route sur Lexode où tu as posté ce que l'on appelle un pavé sur les différents formats de compression d'image. J'ai tout d'abord resenti l'impression que tu n'y connaissais rien ("c'est qui encore ce jeun's qui veux se la péter !") pour finir en me disant "en fait, il s'y connait :)". Donc je suis allé voir ton profil pour enfin tomber sur ton blog. Oui parce que moi aussi je suis ferru d'informatique ! (Et ceci n'est pas notre seul point commun !)

J'ai 19 ans et comme toi j'ai eu quelques problêmes avec les filles. Comme tu le dis si bien, une fois que j'étais avec une fille, je ne pouvais m'empécher de la draguer ce qui entraine quelques conséquences assez déplorables : perte de confiance en sois, bafouillage, rougissement et j'en passe...

Jusqu'au jour où une connaissance du net (qui était aussi la petite amie de mon meilleur pote, mais que je ne connassais pas encore !) s'est mise à discuter avec moi sur un chat. Aprés quelques soirées devant mon ordinateur à lui parler et aprés avoir attendu que ca casse avec mon pote (quelques jours seulement...) je lui ai téléphoné. La révélation ! Je pouvais rougir tant que je voulais, elle ne me voyait pas... Et au cours du temps (et d'une facture de téléphone assez impressionante !) on a appris à se connaitre et on s'est rencontré.

Depuis, nous sommes ensemble depuis 2 ans et nous sommes les plus heureux du monde. Elle m'a donné confiance en moi et c'est le plus beau de cadeaux qu'elle puisse me faire...

J'ose ajouter aussi que ce fut ma 1ere petite amie...
Wala... tout ca pour te dire que même si tu rencontres des difficultés, il y en a forcément une pour toi, seulement toi comme moi, il nous faut du temps pour prendre confiance en nous..

Comment from Orange Fruit

De Orange Fruit - 04/05/2005, 23:16

Héhé, les coeurs d'artichaut c'est vrai que c'est chiant (et je parle en connaissance de cause), toujours se poser des questions dont on n'est sûr que la personne en face ne se posera probablement jamais, enfin que des trucs relous que y en a marre.

'Te souhaites bon courage...

Comment from Corwindambre

De Corwindambre - 14/05/2005, 00:48

Hello

Courage, vous êtes tous normaux! Bon un peu autistes géniaux (encore appelé syndrome d'Aspergé), mais tous les enfants de l'informatique le sont un peu!
En tout cas, courage, cherchez votre vérité, pas celle des livres ou des copains.

;-)

Cd'A