Installation d'un noyau à jour pour archlinux sur un serveur Kimsufi

Les offres Kimsufi ont ceci de chouette qu’elles permettent à n’importe qui ou presque de s’offrir un serveur dédié pour pas trop cher. C’est la raison pour laquelle, à la suite du décès de mon serveur perso hébergé à la maison, je m’étais tourné en catastrophe vers leurs offres. L’autre intérêt est qu’ils proposent Archlinux dans leurs templates d’installation. C’est la distribution que je maîtrise le mieux désormais, c’est plutôt pratique.

Seulement voilà, pour une raison obscure, ce template d’installation, en plus de fournir des outils obscurs internes à OVH (pourquoi pas, je ne suis qu’invité chez eux je le reconnais), installe un noyau très étrange, sans passer par le système de paquet habituel. Il s’agit d’un noyau étiqueté linux-3.14.32-xxxx-grs-ipv6-64.

Malheureusement, la version 3.14 commence désormais sérieusement à dater et les soucis commencent à fleurir sérieusement. Ça a commencé, en ce qui me concerne, par un bug gênant de compatibilité avec PHP7 compilé pour des versions plus récentes du noyau (heureusement corrigé entre temps). Puis un bug encore plus gênant entre LXC et systemd (non corrigé pour sa part). Bref, l’eau prenait le navire de toute part.

Je m’étais imaginé que basculer sur un autre noyau serait compliqué/risqué, mais en fait il n’en est rien. Voici la marche à suivre.

  1. Déjà, il vous faut vous connecter en root sur votre serveur (logique). Je vous recommande de sauvegarder les fichiers /boot/grub/grub.cfg et /etc/grub.d/06_OVH-kernel.
  2. Vous devez alors installer le nouveau noyau, à votre convenance (linux ou linux-lts). Pour ma part je me suis décidé pour la version LTS. N’oubliez pas les headers qui vont bien : pacman -S linux-lts linux-lts-headers
  3. L’installation des paquets linux déclenchent la compilation de l’image bootable avec mkinitcpio. Nous n’avons donc rien de plus à faire à ce niveau-là.
  4. Par contre OVH a prévu le coup et a placé son propre noyau avec un niveau de priorité élevé dans la config de grub. Avant de régénérer le fichier grub.cfg nous devons donc en tenir compte. J’ai décidé pour ma part de supprimer le fichier /etc/grub.d/06_OVH-kernel (sauvegardé auparavant). Vous pouvez également le renommer avec une valeur supérieure à 10. Par exemple /etc/grub.d/11_OVH-kernel (le noyau linux que vous avez installé précédemment occupant le fichier 10_linux).
  5. Il ne reste plus qu’à régénérer le fichier grub.cfg : grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg.

C’est tout. Pour que les modifications soient prises en compte, il ne vous reste qu’à redémarrer votre serveur : systemctl reboot. Dans mon cas j’ai désormais :

# uname -r
4.9.40-1-lts

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://etienne.depar.is/a-ecrit/trackback/565