Mon premier janvier 2005

Bonjour à tous, et bonne année 2005 :) !

Comme le titre de cet article l'annonce, je vais donc vous raconter mon petit réveillon sympa entre amis, qui c'est super bien déroulé.

Mais avant de commencer, j'aimerai avertir les chastes oreilles et les estomac fragiles que la suite de l'article contient des "explicit content", que cette soirée a effectivement été abusé sur certain point mais que, à aucun moment quand même, des choses dangereuses n'ont été tenté, et qu'à tout moment il y avait assez de personnes à jeun, ou du moins tenant assez bien pour controller tout ce petit monde et empecher tout dérapage. Il n'y en eut, d'ailleurs, aucun, et tout se déroula très bien, sans annicroche.

Je dirai aussi que je ne raconterai pas tout, la vie privé de certain convives, ainsi que des situation tout à fait désagréable/(voire douloureuse)/en tout cas non racontable car "ça se fait pas !!" ne regardant que celle ci, et ne resteront que dans la mémoire collectives de la dizaine de convives invitée ce soir de la saint sylvestre.

Mais que va-t-il nous raconter alors diantre, vous demandez-vous !!... mais le reste, qui est d'ailleurs par moment assez gratiné et/ou chargé (vous me comprenez ;-)).

Bref la petite fète se déroulait chez un copain à moi (que je nommerai P.) que je connais depuis la sixième. On était donc une dizaine dont sept filles que je connaissais pour moitié du collège, et le reste de ma seconde (comme j'ai changé de lycée entre temps... Et au fait, ne jouez pas sur les 2,5 filles, vous m'avez fort bien compris lol) ou pas du tout (copine de...). Avec 8 représentant de la gente masculine dont je ne connaissait au début que trois individu, ayant découvert le reste (connaissance du rugby et de son lycée de mon copain) au cours de la soirée, très sympa aussi. Voilà donc le petit comité réunis se soir là au trou du cul du bout du monde d'un village paumé de picardie, c'est à dire au milieu d'une forêt après avoir emprunté une route pavé (amateur de film d'horreur bienvenue lol !).

La soirée à commencé gentiment avec peu de boisson forte et beaucoup de discussion, puis, petit à petit, des personnalités marrante sont apparue, comme le gars malade après deux quart de verre de malibu orange. Cet évènement en déclencha deux autres qui pourraient parraître indépendant, mais qui, fortement lié, déchaina une bonne humeur général. J'ai nommé l'ouverture des bouteille de vodka et la bataille de glaçon, virant vite au comique, surtout avec 2 grammes.

Puis ce fut l'heure de la première sortie à la fraîche, les encore sobres suveillant les plus démontés (interdiction d'allez sonner chez les gens, ou d'escalader un mur...). Au retour, on entama les plats commandé chez le traiteurs (ce n'est pas tous les jours noël ! euh, non boulette, le 31 décembre !) pour manger un peu. Très bon d'ailleurs, félicitation au chef.

C'est à peu près à ce moment là que minuit sonna et que l'on se souhaita tous la bonne année, la bonne santé et tout l'accompagnement habituel, et que l'on remarqua que, au vue du réseau orange, sfr et bouygue saturé, on était pas les seuls à vouloir communiquer nos voeux à des amis absents (et au moins comme cela , pas de jaloux...).

Après minuit, les premiers trous de mémoires... tsoin tsoin tsoin on passe, le fait est qu'à 2 heures du mat', on s'est retrouvé à 5 dans un champs tout près, se refaisant pour la gloire un mix de la petite maison dans la prairie et des pub pedigree pal (traduisez par : chemise blanche pleine de boue, course folle dans un pré comme des cons en t shirt ou chemise). Sympa...

De retour chez P., un jeu dégueu fut lancé tout seul, c'est à dire qu'un mec avait rempli pour rire (et pour un pari je crois) un grand verre de vodka, malibu (demi verre) chocolat au lait, jus d'orange et coca... Et qu'il n'osait plus le boire. Il a bien fallu que je le décide en en buvant une bonne moitié (trop chargé ce cocktail... manquait d'adoussisseur), après quoi, déridé, il finit le verre (encore heureux).

Puis ce fut (pour ma part) une petite excursion d'un quart d'heure dans le jardin de P. avec une copine de 6ème et les deux chiens de P. (n'allez rien imaginer, juste une promenade, qui coûta quand même à ma chemise une belle trace noire, témoin de la remonté stupide d'un talus mouillé chaussé de chaussure à semelle lisse).

Enfin de retour dans le salon, c'est alors que, empruntant aux tontons flingueurs une expression de circonstance, on se risqua sur le bizarre avec une boisson "fermière" à la pomme fortement alcoolisé, qui rendait les client aveugle lol !!. Bref, une rechute pour trois personne, et... la suite n'est pas racontable.

Dix minutes plus tard un peu calmé (tu m'étonnes ;) ), on se vautra tous d'un commun accord devant la télé où se succédèrent des film à scénario très pauvre (to fast to furious, torks) mais très drôle à voir comme ça (on fut très désagréable sur les commentaires lol). Puis, ce fut le monumentale "la mémoire dans la peau" et un départ en vrille irrésistible (excusez nous de l'état, mais pour certain les éléphant rose n'étaient vraiment pas loin) avec l'invention de "jason burne le retour !" et bien sûr l'extraordinaire président africain (soit disant) qui nous a fait mourir de rire à chacune de ses apparition et on le regreta vraiment lorsqu'il se prit une balle dans la tête !! Et pour terminer la matiner jusqu'à 10h30, bad boys 2 qui n'eut pas autant de succès (lassitude peut-être pour les scènes d'action trop longue... on est difficile et blasé, on sait ;) )

Enfin, pour terminer cette nuit sans sommeil, il fallut bien sûr reveiller les rares endormis du petit matin. Avec quoi ? un bon petit déjeuner bien sur !! brie vodka, rien de mieu dès le matin :)

Mais ma journée ne s'arrêtait pas là, comme je le fit remarquer à quelques uns qui voulaient me forcer à reboire (de la vodka) :
"- Nan, mais vas-y fait pas ta chiotte, soit des nôtres !!
- Euh, sans façon les gars, vous êtes gentils, mais dans deux heures, je suis sensé déjeuner chez mes grand parents... et je n'aimerai pas leur repeindre la moquette...
- Quoi ? vache pas de bol..."
Et oui pas de bol, j'avais pas mal récupéré de la nuit et il ne me restait plus que le manque de sommeil. Le repas risquait déjà d'être assez art disco comme ça pour ajouter la vodka... dommage, brie vodka, ça m'aurait bien tenter pour la déconnade (rooh, une fois dans l'année ça ne tue pas son homme... et pis, on est jeune et con ;) ).

Bref, à 13h30, alors que tous mes joyeux compagnons de la veille devaient enfin voguer vers l'antre de morphée, une fois rentré chez eux, moi je résistais à l'attraction des ses bras à table avec mes grand parents... Essayant de cacher mon léger malaise (et oui, 4 gramme à 2 heures du mat, ça laisse des traces lol)... mais ceci dit, l'appetit venant en mangeant, je ne fit qu'une bouchée des crevettes/avocat, foie gras (j'en repris), [pas de viande d'après cause digestion du foie gras et surtout haine du roti de porc], haricot/marron, fromage (ah, enfin du brie lol), et bûche bien sûr !!!

Bref, à 16h, en sortant de table, j'étais blindax, et je crois que je m'assoupis un instant sur le canapé, le temps que les autres prennent le café.

Et enfin, et enfin, le retour à la maison, sur les genoux, mort de fatigue, pu faim, une haleine de chacal, et des souvenir plein la tête. 20 minute de pause joueb pour sortir ce petit compte rendu que je me devait de me faire, afin d'avouer mes 24h les plus folles de toute l'année, et ma nuit d'immoralité la plus complète lol.

Voilà, voilà comment on occupe son reveillon lorsque l'on est un bon milouse qui se respect, et qui va aller dormir parce que sur le dimanche qui reste... eh bien, ya tous ses devoirs qui attendent !!

@++ et j'espère que vous avez passé vous aussi un bon reveillon.