Mes 15 ans…

N'ayant pas beaucoup d'idée en ce moment, et étant passé sur le joueb de Nany, je me permet de faire du copiage d'idée (en partie) en vous racontant mes 15 ans, l'année de mon passage du collège au lycée.

Quand j'y repense, je me dit "qu'est-ce que j'ai bien pu faire comme connerie à cet age là, c'était vraiment génial... Alors que maintenant je suis obligé de bosser comme un taré. Et c'est vrai que mes trois années de quatrième, troisième et seconde ont été géniale, l'apothéose se trouvant justement le long de ma quinzième année d'existence, entre le 23 mars 2002 et le 23 mars 2003... (bonne entrée en matière non ? lol)

Déjà, avant le lycée, il y a eu ma dernière année de collège, d'insouciance pure et dure, de déconnage sans frein. C'est toujours en rigolant que je repense à cet épisode mémorable de l'auberge de jeunesse de Strasbourg où trois copains sont resté bloqué dans le couloir de l'auberge à minuit et demi... en caleçon ! Pour les détails, il s'agissait d'un voyage de formation européenne (qui donne droit au diplome de je sais plus quoi...) à strasbourg sur deux jours afin de visiter le parlement européen, le conseil de l'europe etc. Et nous (on était une trentaine de troisième, on se connaissait tous, ambiance garantie !) devions passer la nuit en auberge de jeunesse. La soirée fut génial, et à 23h, les profs sont venus nous demander d'aller nous coucher. Mais trois potes (on était trois par chambre) sont venus nous rejoindre après s'être déshabiller (ils étaient en calbut donc, pour ceux qui suivent pas ;-) ) dans la chambre pour discuter et quand, à minuit et demi, ils sont parti se coucher, ils se sont rendu compte qu'ils avaient laissé la carte magnétique pour entrer dans leur chambre à l'intérieur de celle-ci ! Je vous passe l'arrivé du prof furibar en pijama et le fou rire général qui suivit...

Mes 15 ans c'est aussi l'année où j'ai découvert ce qu'était de véritable amis, amis que j'ai gardé jusqu'à présent, malgré les chemins, souvent bien différent que nous avons suivis. C'est aussi ma première "fète" (avec permission de minuit s'il vous plaît !), de laquelle j'étais rentré malade comme un chien (les shamalow se marient très mal avec du poulet mariné en brochette !!), mon premier "rateau" aussi... fo bien commencer un jour lol !

Au niveau informatique, c'est aussi l'année où j'ai découvert les logiciels libres (merci à LiteStep et Framasoft) et que j'ai définitivement plongé dans le libre. C'est aussi cette année là que j'ai créer mon premier site et les standards ouverts (xhtml, css et compagnie), apprenant avantageusement à les maîtriser.

C'est aussi à 15 ans que je me suis mis à écouter Goldman en boucle (et je l'écoute toujours), devenu mon chanteur préféré. Mais aussi toto, tryo, supertramp, genesis, era, etc. C'est aussi à 15 ans que je fait ma première télé lol ! Selectioné par mon école pour aller la représenter sur le plateau de vivement dimanche, car Carole Bouquet, ancienne élève, avait demandé une représentation de l'école pour son passage à cette émission. J'ai fait l'abruti toute la deuxième partie afin d'être bien visible à la télé... on s'en lasse pas !

... Et un beau matin de septembre, j'ai découvert le lycée, nouveau monde à conquérir. Je ne me doutais pas du mal que j'aurais à m'en sortir deux ans plus tard lol ! J'y appris le tarot, mais surtout défendait mon honneur au poker, où, à force de ruse et de tricherie, je devint quasiment imbatable avec un copain. C'est aussi au lycée que j'entrais en contact avec les cigarette et la drogue, mais je passais outre (faut pas rêver non plus !!). J'écrit un bouquin à cette époque. Franchement nul, mais bon, c'était un début. Première cuite au premier janvier. Le responsable de niveau qui se prend une grande mandale dans la figure : un mec s'était rentré la tête dans le pull en classe à midi, et faisait le con (ouhouh je suis le fantôme sans tête). Nous, très charitable n'est-ce pas, on avait commencé à le taper (gentiment évidement). Il se mit donc à se défendre en balançant ses bras tout autours de lui (normal !). Arrive le responsable de niveau, qui, se croyant plus malin que tout le monde, lui tape sur l'épaule en faisant "bouh". La réponse n'a pas manqué, le point est parti tout seul ! La tête du gars en découvrant sur qui il venait de taper lol ! (heureusemnt, le responsable de niveau ne dit rien et ne s'en prit qu'à lui même lol).

J'oubliais, ce passage collège lycée fut bien sûr marqué par le brevet, diplôme ô combien ridicule (je l'avais avant de le passer lol)... Qui ne forme absolument pas à la suite (15 au brevet en français, 4 au bac !)... A revoir M le ministre.

Voilà, en quelques tartines le résumé de ma quinzième année. Tout ça pour dire que ce fut là sans doute ma meilleur année jusqu'à aujourd'hui. Et j'espère bien que le futur me reservera autant de bonne surprise !.

@+ (aux courageux qui mon lu jusqu'au bout ;-) )