Gimp trop dur ?

Bon, il n'est de secret pour personne que Gimp est plutôt du style imbuvable aux débutants, souvent habitué à la simplicité et à l'efficacité d'un programme tel que paint. Ne l'oublions pas, le commun des utilisateurs n'utilisera jamais un programme de graphisme pour autre chose qu'entourer la tête d'un ami, rajouter des moustaches à un buste de napoléon et c'est tout.

Dans ce sens The Gimp ou Photoshop peuvent paraître complètement abscons. Il n'empèche que sous linux... ben à part The Gimp installé d'office dans la plupart des distributions modernes, on a pas grand chose pour dessiner. Hors lorsque l'on vient du monde windows, on a pas forcément envie de passer trois heures à comprendre comment faire un cercle avec la mangouste.

Eh bien ce temps est révolu. En fait il est même révolu depuis longtemps car le logiciel que j'ai découvert ne date pas d'hier. Il s'agit de Gpaint, un logiciel issu du mouvement GNU et à la simplicité extrème. Faire un cercle, faire un carré, remplir une zone de couleur etc. Simplicité, efficacité. Pas d'usine à gaz inutilement complexe ou d'interface de normalien. Juste des boutons au figuré explicite.

Voilà qui devrait ravir plus d'un utilisateur de Gnu/linux, BSD et consort, régulièrement sujet à des maux de tête avec la mangouste :)

Pour les utilisateurs de Debian ou (K)(X)Ubuntu :
$ sudo apt-get install gpaint

(à noter néanmoins que je n'ai rien contre the gimp qui reste mon logiciel de dessin favori, mais je reconnais que pour des retouches rapides, Gpaint me facilite grandement la tâche).