Énergie future ?

Un magazine télé trainait sur un coin de table oublié tout à l'heure dans la maison. Un peu désoeuvré je l'ai pris et j'ai lu la page à laquelle il était ouvert (ce qui signifie bien souvent qu'il y a une émission intéressante à voir). C'était la page d'M6 de ce soir. Capital s'intéresse en effet cette fois ci aux self-made men, ceux qui sont partis d'une idée pour faire fortune et provoquer chez le nanard moyen cette impression de "même moi je peux y arriver !". Quand on sait que l'un des sujets traités est les fondateurs de Google, et quand on sait qu'ils étaient à l'époque (pour l'un d'entre eux en tout cas) en math++ à l'université de Standford, ça refroidit un peu quand même.

Bref le fait est que le Capital de ce soir m'intéressait effectivement, non pas pour les fondateurs de Google, celui de Diesel ou le sujet même de l'émission, mais plus à cause de l'idée du troisième laron : un mec ayant fait fortune apparement en commercialisant un système permettant de faire rouler des voitures à l'aide d'alcool de canne à sucre.

Sur le moment ça ne m'a fait ni chaud ni froid, mais en y réfléchissant un peu dans la journée, voici ce que je me suis dit : je reviens d'un pays (Bénin) où des centaines de vendeurs de carburant plus ou moins frelaté se serrent sur les bord des routes, rendant toute panne d'essence quasiment impossible.
J'habite dans un pays où au contraire le nombre de station essence est relativement limité, où en tout cas les pannes sèches sont relativement courante. Mais où les supermarché, supérette et autre sont monnaie courante (au moins une boutique du genre par ville).

Et là je me suis dit : si au lieu de devoir mettre de l'essence, on mettait un autre produit, super courrant (genre jus d'orange ou autre, c'est con, mais c'est pour l'exemple) dans les voitures, on pourrait ainsi le retrouver non seulement dans les stations services, mais également dans n'importe quel magasin ou chez des gens sans souci (quite à n'en prendre qu'un litre !). Et là plus de souci niveau autonomie du véhicule, ou niveau pollution.

Bref tout ça pour dire (je sais pas si j'ai été super compréhensible) que pour moi le futur des énergies tient non seulement dans un produit "vert" non polluant, mais également tellement courrant qu'on puisse le trouver partout, et non plus seulement dans les stations services. Et là ça serait le bonheur !

Commentaires

N'hésitez pas à réagir en m'envoyant un email, qui sera publié ci-dessous sous la forme d'un commentaire.

Comment from Roselier

De Roselier - 21/12/2006, 23:13


Comme quoi, les solutions aux problemes complexes sont, par nature et definition, extremement simples.

Le "meme moi je peux y arriver " est tout a fait vrai. (Non que j'y sois arrive, moi :) Mais on y arrive...

Bon, pas tres sophistique comme commentaire, m'enfin...

Et puis, le jour ou les voitures marcheront en aspirant l'air ambiant, on se rappellera mutuellement de ce commentaire.

(courant, a propos)