Service client à la SoGé

Aujourd'hui je m'étais enfin décidé à aller jusqu'à la SoGé pour officialiser le changement de bureau d'une de mes assos, et donc effectuer le changement de signature. J'étais en vacances, j'avais du temps, donc c'était parfait…

Et en fait non. C'était sans compter sur les qualités irréprochables du service client de la Société Générale.

J'arrive donc à l'heure d'ouverture de la banque, et me dirige vers un guichet pour effectuer l'opération. Cette première guichetière, après m'avoir écouté, me répond le plus naturellement du monde « Ah mais voyez plutôt avec mon collègue à côté, moi je ne sais pas faire. » Et elle se replonge aussitôt dans son travail.

Un peu refroidi par cet accueil, je décide tout de même de faire la queue au guichet d'à côté. L'employé est au téléphone avec un client et n'en finit pas. Soit. Je change encore de guichet pour me rapprocher de celui où trône un homme d'une quarantaine d'année. Je me dit que l'âge aidant, il saura sans doute faire.

Après avoir attendu dix minutes qu'il raccroche d'un coup de fil avec sa femme (on sort de l'heure de midi !) pour préparer sa soirée, je lui expose mon problème. Enfin, ma démarche (il me semblait que c'était simple).

« Ah oui mais voyez, le chef n'est pas là. Et je ne sais pas faire. Je vais voir si un conseiller peut vous recevoir. »

S'ensuit un nombre assez conséquent d'aller et retour de l'employé à travers les différents bureaux vitrés de l'agence (dix minutes) pour finalement revenir vers moi, souriant : « Personne ne peut vous recevoir, vous reviendrez bien jeudi prochain ? »

Bref, j'ai perdu en gros une demi heure dans une agence bancaire pour cause d'incapacité de son personnel à gérer une opération que je considère somme toute comme essentielle (comment je fais maintenant pour payer avec le chéquier de l'association d'ici jeudi ?), mais également à cause de son non sens commercial.

Je suis désolé, quand on a un client en face de soit, on ne l'envoie pas chier deux fois de suite d'un simple « je ne sais pas faire » Crédibilité de la SoGé = 0 !

On comprend mieux comment ils ont pu perdre des milliard l'an dernier. Le chef ne devait pas être là !